Le témoignage de Boni : une vie libérée de l’anxiété et de l’agressivité

Le témoignage de Boni : une vie libérée de l’anxiété et de l’agressivité

Boni, un jeune homme de Bouaké, en Côte d’Ivoire, explique qu’il était un bon étudiant et qu’il aimait le foot. En 2008, il sentit quelque chose entrer dans sa vie et le presser à faire d’étranges choses. Il se déshabillait, devenait furieux ou violent sans raison apparente, et se mettait soudain à hurler ou à gémir. Des moments très pénibles pour la famille de Boni qui était constamment sur le qui-vive et craignait ses débordements.

Mais ensuite, Boni vit une annonce pour la campagne CfaN à Bouaké, prévue à la fin du mois de janvier 2016. Il décida d’y aller. Lorsque Daniel pria sur la plate-forme, le deuxième soir, Boni sentit un « vent le traverser des pieds à la tête et qui purifiait son corps ».

To report this post you need to login first.

Laisser un commentaire